Projet # 9 : Chauffe-poignets « Lisa »

Les chauffe-poignets « Lisa » s’inspirent du tricot norvégien, avec un motif jacquard géométrique blanc sur fond bleu. Après mon gilet norvégien, il était évident que ce modèle-là me séduirait aussi. On y retrouve aussi le bord à picots que j’aime tant, aux deux extrémités.

J’en ai tricoté deux paires, dont une pour moi, bien évidemment. 🙂

lisa_1 lisa_2

Matériel :

  • fil : laine à deux fils, 20 g de bleu foncé, 10 g de blanc
  • aiguilles à chaussettes : nr 2½

Troll

Qu’est-ce que la vie d’un troll par rapport à celle d’un être humain ?

A-t-il besoin d’un bonnet pour protéger ses longues oreilles pointues l’hiver ? Non, sa tête velue est naturellement pourvue. Par contre, un cache-nez pourrait-être utile …

Et que pourrait-il bien faire d’un agenda ? Rien dans sa vie trollesque ne nécessite l’usage d’un tel objet. Il n’a nul besoin d’inscrire rendez-vous ou adresses. Encore moins des numéros de téléphone ! Il vit au jour le jour, vaque a ses occupations sans trop se soucier du lendemain. Et il sait où habitent ses amis – ses ennemis aussi d’ailleurs. Ils sont peu nombreux et il a bonne mémoire, comme tout troll qui se mérite.

Un tasse peut-être alors, pour le café du petit-déjeuner ? Quoi ? Vous croyez vraiment que les trolls boivent du café ? Non, dans la forêt, on se contente de l’eau du ruisseau. Quand l’occasion se présente, la rosée du matin est un vrai nectar pour le palais du troll.

Une bouteille de vin ? Les seuls fruits qui poussent dans les sous-bois sont les baies – délicieuses d’ailleurs – qu’il vaut mieux déguster quand elles ont atteint leur point de maturité maximum. Pas question d’anéantir leur goût et leurs qualités nutritionnelles en les faisant fermenter.

Une balle ? Oui … peut-être. Les trolls ont facilement l’humour joueuse.

Une tortue ? Que ferait donc cet animal exotique dans les forêts nordiques ? Elle mourrait de froid sur place. À la réflexion, ses restes pourraient peut-être servir. La chair se mange sûrement et la carapace … voyons voir … En la divisant, on devrait pouvoir obtenir deux berceaux pour des bébés-trolls. Et quand ils auront grandi, ils s’en serviront comme de luges pour dévaler les pentes enneigées sous le regard amusé de leurs parents !

Projet # 8 : Chauffe-poignets « Sara »

Les chauffe-poignets « Sara » sont tricotés au point dit « japonais », qui donne un effet de relief intéressant.

L’effet est obtenu ainsi :

  • Rang 1 (couleur A) : toutes les m. à l’end.
  • Rang 2 (couleur A) : *2 m. end., 4 m. env., répéter à partir de *.
  • Rang 3 (couleur B) : toutes les m. à l’end.
  • Rang 4 (couleur B): *2 m. env., 4 m. end., répéter à partir de *.

Répétez les rangs 1—4 jusqu’à la longueur souhaitée.
Rien de plus facile n’est-ce pas ?

Tricotez sur des aiguilles à chaussettes et vous évitez en plus la phase « couture ». Vous n’avez qu’à rentrer les fils, et ça se fait très facilement, à l’aiguille à coudre ou au crochet.

J’en ai tricoté plusieurs paires :

  • 2 rose/violet dont une comme cadeau de Noël et une pour moi ;
  • 1 vert clair/vert foncé
  • 1 gris/orange, actuellement en cours (ma première commande !)

sara_1 sara_2 sara_3

Matériel :

  • fil : laine à deux fils, 2 couleurs, environ 20 respectivement 25 g.
  • aiguilles : nr 2½

sara_4

Edit: J’ai fini hier soir (23/11) la paire gris/orange, faite en laine d’alpaga, c’est vraiment tout-doux !

Pastiche à la Rimbaud

C’est un après-midi d’hiver froid, sec et clair.
Scintillant sous les rayons du soleil, le givre
S’étire ; les branches des arbres s’étendent dans l’air
Pur : la lumière hivernale intense rend ivre.

Un bateau blanc, à trois mâts, aux amarres tendues
Et oscillant au rythme des vagues glacées
Gît ; il repose dans le port, les voiles détendues,
Immaculé comme un oiseau de mer lassé.

Les mains dans les poches, je me promène. Respirant
À pleins poumons, je profite de cet instant :
L’hiver, en ce pays nordique, se fige.

Le tempo de la vie se calme dans le froid,
Les gens préfèrent se calfeutrer dans leur chez-soi
Au chaud. Tout dort sous le manteau de neige.

Écriture

Élan d’inspiration
Comme un artiste
Rêverie éveillée
Imagination libérée
Tous les mots se bousculent
Un moment privilégié
Retour sur soi-même
Et ouverture vers les autres

Projet # 7 : Chauffe-poignets « Gerda Hildur »

Les chauffe-poignets « Gerda Hildur » se tricotent sur des aiguilles à chaussettes, avec une seule couleur.

On commence en tricotant 1 r à l’end, 1 r à l’env, 1 r à l’end et 1 r à l’end.

L’effet de dentelle est obtenu ainsi :

  • Rang 1 : 2 m end ensemble, 2 m end ensemble * 1 m. end., 1 surjet, répéter à partir * 3 fois. 1 m end, 1 jeté, 1 m end, rabattre le jeté sur cette maille, 1 jeté, 1 m end, rabattre le jeté sur cette maille. Répéter ce point de (13 m) sur tout le rang. Il est important de contrôler que le nombre de mailles reste le même à la fin du rang. (52 mailles ou nombre de maille divisible par 13.)
  • Rang 2 : toutes les m à l’end.
  • Rang 3 : toutes les m à l’end.
  • Rang 4 : toutes les m à l’env.

Répéter ces 4 rangs jusqu’à ce que l’ouvrage mesure 12 cm de haut ou la hauteur désirée.
Achever avec 1 r à l’end, 1 r à l’env et un rang à l’end.

J’en ai tricoté une paire rose.
gerda hildur

Matériel :

  • fil : laine à deux fils,  1 couleur, environ 30 g.
  • aiguilles : nr 2½

Commentaire de Michou le 16/01/2008 à 07h59 :

Quelle belle teinte et quel beau point, j’admire les tricoteuses, je suis plus une crocheteuse !
Michou

Réponse de hibiscus le 16/01/2008 à 08h17 :

Je vais bientôt publier quelques unes de mes productions au crochet.

Projet # 6 : Chauffe-poignets « Maria »

Les chauffe-poignets « Maria » se tricotent sur des aiguilles à chaussettes, avec deux fils de couleurs différentes.

Quelques rangs de point mousse pour commencer dans une couleur, puis 5 rangs de jersey dans une autre couleur avec au troisième rangs des ajours toutes les quatre mailles, puis 1 rang à l’endroit et 1 rang à l’envers dans la première couleur pour former un relief, et ainsi de suite. On achève par quelques rangs de point mousse, dans la première couleur.

maria

J’en ai tricoté deux paires :

1/ vert/rose que j’ai offert à une copine pour ses 30 ans (elle était ravie !)
2/ rose/vert

Matériel :

  • fil : laine à deux fils,  deux couleurs différentes, environ 20 g de l’une et 15 g de l’autre.
  • aiguilles : nr 2½